Catalogue

Filtres actifs :
Vigneron
Style
Millesime
Vins bios

Vins en biodynamie

En biodynamique, les règles appliquées aux vins bios sont un prérequis. Cette pratique non officiellement reconnue est cependant certifiée par deux organismes, Demeter et Biodyvin, qui sont chargés de contrôler et garantir les pratiques culturales et œnologiques. Entre autres pratiques, en biodynamie, le rythme des travaux tie...

Vins en biodynamie

En biodynamique, les règles appliquées aux vins bios sont un prérequis. Cette pratique non officiellement reconnue est cependant certifiée par deux organismes, Demeter et Biodyvin, qui sont chargés de contrôler et garantir les pratiques culturales et œnologiques. Entre autres pratiques, en biodynamie, le rythme des travaux tient compte des cycles planétaires, les engrais et traitements thérapeutiques naturels sont appliqués à doses homéopathiques et le travail mécanique est remplacé par le travail humain ou animal. La philosophie de l’agriculture en biodynamie tend à réhabiliter, à dynamiser et à intensifier la vie organique dans le milieu où vit la vigne.

Vins naturels (ou nature)

Il faut noter que la notion de vin nature ne repose sur aucune législation officielle. Le consommateur doit faire confiance à la bonne foi du vigneron. Les raisins proviennent impérativement de l’agriculture biologique, et la vendange doit être réalisée à la main. L’élaboration du vin s’effectue avec le minimum d’intervention humaine et pratiquement aucun intrant (sont proscrits : la chaptalisation, les levures exogènes, les corrections d’acidité, etc.). L’usage de sulfites est réduit à son strict minimum (maximum 30 mg/l pour les rouges et 40 mg/l pour les blancs) et les vignerons les plus intégristes le bannissent totalement. En principe, les vins ne sont ni collés, ni filtrés.

Vins biologiques

Le vin bio n’existe que depuis 2012. Avant cette date, seuls les raisins pouvaient se prévaloir d’être produits selon un cahier de charge répondant aux critères biologiques. Défini par un règlement européen, il interdit l’usage de pesticides, d’engrais, ou fongicides à base de molécule de synthèse. Le processus de transformation du raisin n’était pas concerné par le règlement. Depuis, le législateur a prescrit un règlement qui encadre l’élaboration des vins bios. Il prévoit notamment une limitation en sulfite de 100 mg/litre pour les vins rouges (150 g pour les vins conventionnels) et 150 mg/litre pour les vins blancs et rosés (200 g pour les vins conventionnels). Cette réglementation jugée trop laxiste a amené certains vignerons à s’engager dans la voie des vins naturels.
Détails

Vins bios  : notre sélection de 649 articles.

par page
Résultats 1 - 18 sur 649.
Résultats 1 - 18 sur 649.